Selon l'OMS

(l'Organisation mondiale de la Santé) : 

« La résistance aux antibiotiques n'est plus un souci de l'avenir : c'est une réalité universelle d'aujourd'hui, qui risque de compromettre [notre] capacité à traiter des infections courantes dans les régions/communauté et les hôpitaux. »